Conférence de Pascaline Dogliani : Philosopher avec les tout-petits

Le film Ce n’est qu’un début, sorti sur les écrans en 2010, a fait découvrir au grand public la puissance et la profondeur de la parole des tout-petits, lorsqu’elle est organisée et amenée à éclosion par une enseignante qui a osé faire de la philo en maternelle.

Dès 3 ans, les enfants formulent spontanément des questions que tous les hommes se posent : « Pourquoi on meurt ? », « Est-ce qu’on est bête quand on se trompe ? »… Ce questionnement naturel est important à encourager : il développe un appétit de comprendre indispensable aux apprentissages. Mais comment passer de la question fugace à une réflexion plus approfondie ?

La rubrique « Les p’tits philosophes » a été créée dans le magazine Pomme d’Api pour permettre cette mise en œuvre. Des fiches pédagogiques accompagnent chaque numéro pour mener un atelier philo dans la classe. Comment les mettre en place ? Comment les animer quand on n’a pas de formation philosophique ? Quels sont les objectifs d’apprentissages à conduire ? Comment évaluer le travail ?
Autant de questions pratiques auxquelles répond Pascaline Dogliani, PEMF en Seine et Marne, qui a expérimenté pendant plusieurs années les outils pédagogiques permettant de mener des ateliers philos avec la rubrique des « P’tits philosophes » de Pomme d’Api. C’est dans sa classe que ce film passionnant a été tourné.

Voici plusieurs extraits d’une conférence où elle révèle de manière très concrète les dessous de ses ateliers philos. Comment se passe une séance ? Quels prolongements ? Quel lien avec les parents ?